AGENDA

du 01 avril. 19 au 31 oct.. 19
Concours Photos Rouge des Prés 2019

ACTUALITÉ

Rouge des Prés

Animaux à vendre

Vous recherchez des animaux, cliquez-ici pour consulter la liste des animaux à vendre ...
[ lire la suite ]

AOC Maine-Anjou

Commandez et réservez votre Sélection de viande AOP Maine-Anjou

Rejoignez nous sur Facebook ...
[ lire la suite ]

Domaine des Rues

Location de salle de réception

Le Domaine des Rues peut vous accueillir pour vos évènements professionnels : séminaires d'entreprises, réunions professionnelles, ...
[ lire la suite ]





La zone se caractérise par une pluviométrie faible (700 mm) par an.


Cette pluie est relativement mal répartie dans l'année, et à l'ouest on note que l'aire de la Maine Anjou est délimitée par le climat océanique (plus de jour de pluies).


Le Chanoine CORILLON a établis des cartes phyto géographiques sur lesquelles on voit notamment au nord de l'aire la limite du hêtre et à l'ouest la limite du charme.



Les sols de la zone sont peu profonds, les pluies peu abondantes et mal réparties, le déficit hydrique du bassin de production est le même que celui de Montpellier.


La zone de production " AOC Maine Anjou" correspond à une pluviométrie moyenne de l'ordre de 700 à 800 mm. Elle est délimitée au Nord et au Sud par des pluviométries importantes (supérieures à 900 mm) associées aux reliefs précédemment cités.



Comme il l'a déjà été dit, la zone "AOC Maine Anjou" reste éloignée de la côte Atlantique, comme si le climat océanique "vrai", avec formation de nuages au dessus de l'océan le matin et de fines pluies sur l'arrière pays l'après-midi, ne convenait pas à la production "AOC Maine Anjou".

A cet égard, il est intéressant d'étudier la carte représentant le nombre de jours de pluies supérieur à 1 mm (Cf. figure n° 8).

La limite sud-ouest de la zone de production se superpose de façon très nette avec la limite représentée par le nombre de jours de pluies supérieur ou égal à 120, ce qui est une indication supplémentaire de la sécheresse relative de la zone de production.

Comme déjà souligné dans le premier rapport d'étape, une des caractéristiques majeures de cette aire de production est l'existence d'une sécheresse pédoclimatique en été qui aboutit à l'existence de prairies sèches, de type "paillasson". A ce stade de la caractérisation, il semble donc intéressant d'utiliser d'autres indicateurs bioclimatiques qui intègrent le pédoclimat et qui peuvent donc être pertinents.

En particulier, l'étude des boisements naturels (établie à partir des cartes de phytogéographie réalisées par le chanoine Corillon) montre qu'une limite Sud (nette) et Est (graduelle) d'implantation du hêtre, caractérise assez bien la zone. La série du hêtre caractérise un climat humide ou montagnard.



Une autre limite, assez graduelle elle aussi, est celle entre la série "chêne pédonculé – hêtre et chêne sessile – charme". Cette transition est caractéristique d'une évolution graduelle de l'Ouest à l'Est, où l'on passe d'un climat océanique "vrai" à un climat océanique dégradé avec des contrastes pluviométriques et des amplitudes thermiques plus grandes.

Il est remarquable que cette limite d'association "chêne pédonculé – hêtre et chêne sessile – charme" soit quasi-parallèle à la limite de la zone de production.


En définitive, l'aire de production "AOC Maine Anjou" est très bien délimitée :
- À l'Est par la limite géologique entre le Bassin Parisien et le Massif Armoricain au Nord et au Sud par une pluviométrie importante en quantité ou en nombre de jours, dûe à des reliefs marqués à l'Ouest par l'évolution vers un climat océanique "vrai", synonyme d'une plus grande régularité des températures et des précipitations.

- En fait, dès que le pédoclimat des sols devient plus humide en été, soit par modification de la nature des sols (argilo-calcaires profonds du Bassin Parisien), soit par modification du régime pluviométrique et thermique, on ne trouve plus d'élevage "AOC Maine Anjou".

- L'ensemble de ces données confirme bien ce qui était annoncé dans le premier rapport de Commission d'Enquête : cette zone est caractérisée par un déficit hydrique des sols en été. Les données nationales de Météo France permettent de caractériser le déficit hydrique de mars à août en comparant la pluviométrie et l'évapotranspiration potentielle (E.T.P.) d'un lieu donné.

- L'E.T.P. est mesurée en additionnant l'évaporation à partir des sols et la transpiration d'un courant végétal, lorsque les besoins en eau sont couverts.

- La carte de France (Cf. figure n° 10) a été coloriée en vert pour les secteurs où ce rapport pluie/E.T.P. de mars à août est inférieur à 0,6, c'est-à-dire lorsque les précipitations représentent moins de 60 % de l'E.T.P..

On remarque aussi que les autres grands bassins allaitants concernent des régions où le déficit hydrique est moins fort. Les conditions climatiques de la zone "AOC Maine Anjou" apparaissent donc comme difficiles, car trop sèches en été. Il est tentant de comparer ce cas de figure avec d'autres produits d'appellations qui résultent de l'adaptation d'une production à un milieu physique réputé difficile.